Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

notre projet

En 2004, des élèves du collège Vallon de Toulouse à Marseille, ont gagné un coucours organisé par le Conseil Général des Bouches du Rhône. L'objectif, écrire un roman photo  sur les valeurs de l'olympisme (voir le fabuleux destin de Victor Rapide). La récompense devait leur permettre d'assister  aux Jeux Olympiques à Athènes.

En 2007, pour que le rêve devienne enfin réalité, nous nous relançons dans l'aventure. Nous allons réaliser un docu-fiction qui débute à Marseille en 1930 et qui s'achève en 2008, à Pékin, à l'occasion des jeux Olympiques.  

Recherche

BANDE ANNONCE

En mars 2007, un projet ambitieux est présenté aux élèves du collège Vallon de Toulouse à Marseille. Au programme, journalisme sportif, découverte de la culture chinoise, écriture et réalisation d'une fiction qui débute à Marseille en 1938 et qui s'achève à Pékin en 2008 à l'occasion des Jeux Olympiques.

Après 18 mois de travail, tout ce qui était prévu a été réalisé; une vingtaine d'interviews de sportifs de haut niveau effectuées par les élèves
(
voir tous nos reportages en vidéo), un court-métrage de fiction  et, pour six d'entre eux, un magnifique voyage à Pékin au mois d'août 2008 à l'occasion des Jeux Olympiques.

20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 17:39

Il y a quinze jours étaient organisées les "olympiades des collèges". Il s'agit d'un regroupement de masse permettant aux élèves impliqués dans l'association sportive de leur établissement de se rencontrer, tous les quatre ans, dans diverses disciplines. L'organisation prévoyait que les élèves, revêtus de T-shirts rouges, verts, noirs, jaunes et bleus, se disposent en forme d'anneaux olympiques sur la pelouse du stade . Symboliquement était disposée sur la piste une vasque dans laquelle fut allumée une flamme dite "olympique". C'est en passant à proximité de cette vasque que j'ai eu une sensation bizarre. Bastiste était à mes côtés et je lui dis: "Baptiste, dans deux mois, nous verrons la vraie". Je fus à ce moment parcouru de frissons fort agréables. Ces mêmes frissons, je les ai eu mercredi en assistant au gala de fin d'année des Associations Sportives en natation synchronisée. Une fois de plus, les anneaux olympiques furent dessinés, cette fois par près de 150 nageuses, agitant des foulards aux cinq couleurs. Rebelote, re-frisson. Je pense que cette manifestation cutanée correspond au plaisir intense de savoir que nous irons au delà du symbole et que nous vivrons en vrai ce fantastique privilège.
Jeudi, nous avons tourné les derniers plans "français" de notre fiction. Dans les champs situés sous le collège, enfin écrasés par le soleil, réfugiés à l'ombre des micocouliers, Francis, transporté en mai 68, a fait l'apologie du petit livre rouge de Mao au reste du groupe.
Pour des raisons de post-production, la fiction sera visible mi-juillet... ou plus probablement mi-septembre.

Enfin, quelques senteurs olympiques avec le record d'Europe du 4x100m nage libre battu par le relai français au sein duquel se trouvait Fabien Gilot que nous avons interviewé il y a trois semaines.





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Pages